Brantes

Bâti en village fortifié, Brantes s’accroche tant bien que mal au flanc de la montagne de Blaye. Village perché face à la cime toute proche du Mont Ventoux, les étroites calades et passages voûtés vous amènent des ruines de son château féodal à l’ église surplombant la vallée en passant par la petite chapelle des Pénitents blancs dans laquelle les “Amis de Brantes” présentent de très belles expositions en été. En mars, lorsque les amandiers sont en fleurs, vous profiterez d’ une vue superbe sur la face nord enneigée du “Géant de Provence”.

Activités & Vie Locale

La commune s’étend du col de Fontaube et de la montagne de Geine au nord au sommet du Ventoux au sud, une grande partie étant couverte par la foret domaniale de Brantes. La commune est intégrée dans la réserve de biosphère du Mont Ventoux (label « MAB » Man and Biosphère attribué en 1990 par l’U.N.E.S.C.O) L’école du village construite en 1896, accueille encore les enfants de Brantes et villages alentours dans une classe unique.

Histoire

Brantulis(1073), Brantoe(1372), Brantoulz et Brantoux(1550), le village prit ensuite, définitivement le nom de Brantes en 1626, qui viendrait des « pierres branlantes » qui l’entouraient. Des fouilles autour du cimetière ont révélé l’existence d’un campement datant de la période néolithique. Ont été retrouvés des pointes de flèches, des restes de repas, des ossements..

Les premiers seigneurs de Brantes furent les Vincens de Mauleon de Causans de 1022 à 1630. En 1394, Guillaume de Sault devient co-seigneur avec les Vincens. Les seigneurs Des Isnards durent payer une rançon de 10 000 livres en 1578 pour récupérer le village pillé en 1573, puis envahi, occupé et fortifié par les huguenots en 1575. Le Fief fut érigé en marquisat par le pape clément X en 1672 et Brantes fut acheté par Pierre du blanc, seigneur de Buisson, inspecteur des troupe d’Avignon et capitaine des portes du palais apostolique ; Il le conserva jusqu’en 1790.

Patrimoine

Le château médiéval, en ruine au sommet de la colline, surplombe le village. Il n’en reste que des pans de murs et deux citernes eau enterrées. La demeure renaissance se situe sur les anciens remparts du village. C’est aujourd’hui une habitation privée.

L’église Saint-Sidoine d’architecture simple, dont la structure date de 1684, a été bâtie sur l’emplacement d’un autre édifice : l’église St Elzéar datant de la fin des années 1300, celle ci elle même construite à l’emplacement d’un ancien hospice.L’intérieur de l’église est décoré en trompe l’œil et a été restauré en 1989.

La Chapelle Saint Jean Baptiste située dans le cimetière daterait du 12 ème siècle, elle fut la première église de Brantes ; d ’architecture romane elle comprend 2 travées avec arcades aveugles latérales. L’oculus de la façade offre une disposition rare arrondie à l’extérieur, il s’évase pour devenir un carré sur la paroi intérieure.

Les fontaines Depuis 1976 les habitations de Brantes sont alimentées par la source Fontnouvelle qui jaillit sur les flancs de la montagne de Geine. Plusieurs fontaines coulent dans le village.

Le lavoir, lieu de rencontres et d’échanges entre lavandières se trouve au bas du village. Les femmes y venaient à pied, les unes bassines sur la tête, les autres avec une charrette tirée par le mulet. on s’y réunissait chaque semaine pour laver le linge, l’eau courante n’ayant été en service dans les habitation qu’à partir de 1958.

Le vieux pont dit « Pont Romain » qui enjambe d’une seule arche le Toulourenc, daterait du 13 ème siècle.

Brantes 1 Brantes 2 Brantes 3 Brantes 4

Mis à jour le 21 janvier 2016),
credits photos: OTmontbrun

Données:

Code postal: 84390,
65 habitants, (brantais),
superficie: 2818, alt.: de 424 à 1900 m.

Coordonnées GPS : N 44 11.607 E 5 20.036

Adresse(s) utile(s):

Mairie de Brantes, le Village 84390 Brantes tèl: 04 75 28 09 46

Egalement à Brantes

En savoir plus

Partager sur Facebooktweeter cette page