Thym, Romarin, Sauge... La Drôme Provençale terre de senteurs.

Thym, Romarin, Sauge... La Drôme Provençale terre de senteurs.

C'est une nouvelle fois Alain Tessier, Ethnobotaniste et Montbrunois, qui nous parle des plantes qui font la renommée de la Provence ! A consommer sans modération en cuisine, comme toutes les plantes, elles ont des vertues médicinales connues depuis la nuit des temps, mais un peu oubliées dans nos sociétés modernes. Des sorties botaniques sont organisées par l'office de tourisme de Montbrun les Bains, avec la participation d'Alain Tessier qui sera egalement present durant la 3eme édition de la journée Bien-Être au Naturel du 6 Septembre 2009. Retrouvez les dates de ses sorties sur notre agenda, ou sur l'agenda du site de la journée Bien-Être au Naturel.

Au printemps, dès que les rayons du soleil chauffent la terre encore nimbée de brume, le sol exhale une odeur de terre... Ça et là, émerge du tapis vert printanier, des taches d'abord jaunes, puis évoluant au cours du temps vers le violet pâle du romarin, du thym ou du serpolet, le rosé de la sarriette, le parme de la sauge pour arrivé, en été, aux larges tapis bleu-violacé des lavandes et des lavandins. Des effluves à la fois sensuelles et envoutantes flottent alors dans l'air au gré du vent et semble tonifier les cigales en quête d'amour éphémère.

Cette odeur est due aux arômes de ces plantes qui ont fait la notoriété de la Provence. Ces herbes qui ont données à la Provence une réputation de terre de senteurs. Ces plantes à la fois cultivées pour l'industrie des parfums et des cosmétiques ou comme aromate pour l'art culinaire, le sont aussi pour la médecine. Si elles sont employées natures pour les plaisirs de la table ou pour l'usage des tisanes, elles fournissent également les huiles essentielles, matière première de l'industrie des parfums et des cosmétiques et éléments thérapeutiques de l'aromathérapie.

Incontestablement, la Provence est la terre des senteurs !

Commun dans tout le pourtour méditerranéen, le romarin, Rosmarinus officinalis, appartient à la grande famille de plantes aromatiques que sont les Lamiaceae. C'est un arbrisseau touffu, toujours vert, pouvant dépasser 2 mètres de hauteur. Il est couramment cultivé dans les jardins pour son aspect ornemental et comme condiment pour la cuisine. Il affectionne surtout les terrains calcaires fortement ensoleillés. Ses feuilles sont étroites, lancéolées et opposées. Elles sont de couleur vert foncé sur la face supérieure, blanchâtre et duveteuse sur la face inférieure. Le romarin présente une structure parfaitement bien adaptée aux régions de sécheresse. Dès la fin de l'hiver apparaissent des fleurs bleu pâle ou blanches disposées deux par deux à l'aisselle des feuilles. Toute la plante dégage une odeur aromatique, légèrement camphré, rappelant l'encens et le miel, d'où le nom vernaculaire d'encensier.

Le romarin stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire. A ce titre, il est indiqué dans l'insuffisance hépatique et en cas d'inflammation chronique de la vésicule. Il agit sur les fermentations intestinales et sur les douleurs abdominales qu'elles entraînent, en calmant les spasmes d'origine digestive par son action spasmolytique sur les intestins et l'estomac.

Certains de ces composants ont aussi des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoire. Ainsi, le romarin aurait permis vers la fin du 14ème siècle, à Isabelle, reine de Hongrie, alors septuagénaire et marquée par la maladie, de retrouver la santé et une nouvelle jeunesse. L'eau de la reine de Hongrie connaît une très grande faveur, surtout au 17ème et 18ème siècle, comme élixir de jeunesse.

Les différentes espèces de thym, souvent appelé farigoule, sont présentes dans tous les moments de la vie des Anciens. Il aromatise la cuisine et les vins, entre dans la composition des parfums et des produits de beauté. Il joue un rôle essentiel dans les cérémonies de sacrifices. C’est une plante “ panacée ” qui intervient dans la composition de nombreux remèdes.

Comme beaucoup de Lamiaceae, le thym est une plante stimulante ayant un effet tonique général. Sur le système digestif, l’infusion des parties aériennes, favorise la digestion en stimulant les sécrétions biliaires et les sécrétions de l'estomac tout en favorisant le mouvement intestinal. Sur l’appareil respiratoire le thym exerce un effet antispasmodique doublé d’une action antitussive et expectorante. C’est aussi un anti-infectieux : antibactérien, antifongique et un antiviral. Pour les anciens, le thym avait le pouvoir de purger le corps et de le purifier. Cependant, sa consommation médicinale répétée peut entraîner une activité hormonale.

Le serpolet ou serpoulet des provençaux, appartient au même genre botanique que le thym. Comme son cousin le thym, le serpolet est un hôte des lieux arides ensoleillés de la région méditerranéenne. Ces deux espèces appartiennent au même genre (thymus). Le serpolet à des tiges, d’abord couchées, puis redressées, alors que celles du thym sont directement dressées. Au cours des âges, ces deux espèces ont souvent été confondues dans leurs utilisations. Heureusement, leurs indications et leur emploi sont relativement proche. Sur le plan des saveurs comme sur le plan médicinal, le serpolet exprime avec douceur ce que le thym assène “ virilement ”.

La sarriette (Saturea montana), le « Pèbre d'ase » croît, à l'état sauvage, dans les coteaux rocheux et arides. C'est un petit arbrisseau dont la taille ne dépasse pas 40 cm de hauteur. Son tronc ligneux est surmonté de rameaux dressés formant une touffe plus ou moins serrée. Il porte des feuilles lancéolées, coriaces et luisantes à bord cilié. A la floraison, qui a lieu de juillet à septembre, apparaissent des fleurs blanches ou légèrement rosées, groupées en verticilles autour de la tige, formant une grappe terminale. Aromatiques et mellifères, elles sont visitées par un grand nombre d'abeilles.

Pour les civilisations méditerranéennes antiques, cette plante était réputée comme aphrodisiaque, ce qui lui a valu son nom, dérivant de " satyre ". Aujourd'hui, les sommités fleuries sont utilisées en infusé dans les désordres de la sphère digestive et comme antibactérien. Par distillation, la plante produit une huile essentielle, dont la teneur est maximale en été, avant la floraison. Puissant antifongique, l'huile essentielle de Saturea montana agit sur divers champignons et moisissures pathogènes. Son usage est bénéfique dans le traitement des mycoses sous les ongles.

Etymologiquement, le nom de sauge vient du latin salvare qui signifie : je sauve. Il a donné le nom au genre : Salvia qui comprend plusieurs espèces. Il existe environ 500 espèces de sauges qui ont pour habitat le pourtour méditerranéen, dont une dizaine sont répertoriée dans la flore française.

L'espèce la plus connue est sans doute la sauge officinale, Salvia officinalis. En France, elle est commune sur les coteaux arides et rocailleux de la région méditerranéenne. C’est un petit sous-arbrisseau buissonnant d'une cinquantaine de centimètres de hauteur. Il porte des tiges à rameaux ligneux qui, au début de l'été donne des fleurs bilabiées (à deux lèvres) de couleur bleu-violet. Les feuilles sont pétiolées, oblongues ou lancéolées, obtuses ou aiguës finement crénelées, grisâtres ou vertes.

La sauge officinale est une plante stimulante. En infusion, elle est active sur le système nerveux, sur le système digestif, hormonal, circulatoire et cutané. Les feuilles de sauge officinale redonnent du tonus en stimulant l’activité cérébrale chez les personnes dépressives qui n’ont “ goût à rien ”. Sur le système digestif, elles stimulent les sécrétions de l'estomac et biliaires, tout en favorisant le mouvement péristaltique de l’intestin. Anti-inflammatoires, antibactériennes, les feuilles de sauge augmentent la pression sanguine ainsi que l’activité cardiaque (hypertendus s’abstenir !). La sauge officinale possède une activité anti-oxydante que les anciens employaient pour empêcher les aliments de “ rancir ”. Traditionnellement, les feuilles de sauge officinale sont aussi employées dans les troubles de la ménopause, pour diminuer l'intensité des « bouffées de chaleur ». En usage externe, l’infusion ou la décoction de feuilles de sauge officinale est employée pour ses propriétés antisudorales.

Ainsi, des tables des Princes aux cuisines modernes, des remèdes d'antan aux huiles essentielles d'aujourd'hui, les « herbes de Provence » ont traversé le temps. De nos jours, les végétaux retrouvent un regain d’intérêt et montrent que l'utilisation "des simples" n'est pas seulement du domaine du passé mais nécessairement celui de l'Avenir.

Alain Tessier, Ethnobotaniste

Thym, Romarin, Sauge... La Drôme Provençale terre de senteurs. Thym, Romarin, Sauge... La Drôme Provençale terre de senteurs.

Publié le: 01 mai 2009

Dernière modification le: 14 octobre 2015

Auteur: Alain Tessier

Photos:

Idées découvertes

  • Ho! Bouquet De Lavande à FERRASSIÈRES: Ho! Bouquet De Lavande vous propose une visite guidée gratuite dans les lavanderaies. Pour vous aider à mieux connaître la lavande, Nathalie Busi à créé spécialement 2 circuits botaniques( acces libre) dans les champs de lavande et vous proposera des démonstrations de coupe de bouquets à la faucille et de distillation en saison. Vous pourrez vous procurez dans la boutique, les produits artisanaux issus de la production de l'exploitation familiale: fleurs, bouquets, huiles essentielles d'immortel, miel et petit épeautre. Nouveau 2eme circuit botanique en 2017
  • Savonnerie En Provence à MONTBRUN LES BAINS - SAULT: La Boutique de la fabrique artisanale de la Savonnerie en Provence est située à Montbrun les Bains (parking Mairie) - Vous y découvrirez tous nos produits : Savons surgras naturels sans huile de palme, Savon liquide à base huile d’olive, cosmétique naturelle et bio, huiles essentielles, senteurs d’ambiance, parfums …
  • L'herbier à Couleur à MONTGUERS: Les Baronnies, berceau célèbre pour ses plantes aromatiques chargées de saveurs et de bienfaits, offre par ailleurs, dans sa flore spontanée, des plantes tinctoriales donnant des couleurs insoupçonnées. Depuis des temps très anciens, de belles couleurs aux nuances subtiles sont extraites de leurs feuilles, leurs bois, fruits et fleurs, et même de leurs racines ...
  • Distillerie Du Vallon Des Lavandes à SAULT: Producteurs et distillateurs d’Huiles Essentielles de Lavande et Lavandin, Sylvie et Thierry vous accueillent sur leur exploitation et vous font découvrir les secrets de distillation, de la fleur à l’huile essentielle… La distillerie en méthode traditionnelle fonctionne avec un foyer à paille de lavande.

Partager sur Facebooktweeter cette page