Les traditions de Noël au Pays de Montbrun

Les traditions de Noël au Pays de Montbrun

Une fois n'est pas coutume, cette année, il a neigé tôt et abondamment. Le Pays de Montbrun a revetu son grand manteau blanc la semaine dernière, et Il est donc temps de se rendre dans les nombreux marchés de noêl de la région, pour y trouver les derniers cadeaux, et constituer sa crèche de noël avec des santons provençaux !

Les santons de Provence

Les origines: dès le XIIème siècle, on trouve déjà de nombreuses représentations sculptées de la nativité, mais aussi de l'âne, du boeuf, des rois-mages. A cette époque, ce sujet donnait également lieu à des jeux qui se déroulaient sur le parvis des églises et qui mettaient en scène les personnages de la crèche.

On attribue à Saint-François d'Assise, qui en 1223 souhaitait se rendre compte du dénuement de la naissance de Jésus, d'avoir pour la première fois mis en scène la nativité du Christ en mêlant personnages vivants et figurines. Les Provençaux acceptent d'autant mieux cette version que la mère de Saint-François d'Assise était originaire de Tarascon, et que par conséquent elle a certainement influencé son fils en prenant exemple sur les "Pastrages" qui se déroulaient lors de la messe de minuit et qui étaient des représentations de la Nativité jouées par des bergers.

A l'origine, ces représentations étaient constituées de personnages simples faits de carton, papier bouilli et colle. Les personnages qui au début ne faisaient figurer que la sainte famille et quelques bergers s'enrichirent au XVIIIème de personnalités bien provençales. A la même époque, on note également l'apparition de crèches publiques qui étaient parfois mécaniques (une est d'ailleurs conservée au musée d'Aix en Provence). Le succès de ces crèches entraîna l'apparition de chants et de véritables spectacles autour de la Nativité.

Dès cette époque, l'engouement pour ces représentations de la Nativité donna envie aux gens de posséder eux-mêmes leur crèche.

On peut dire que le premier santonier moderne fut Jean-Louis Lagnel qui vécut à Marseille (1764-1822) et qui le premier créa de petits personnages en argile que l'on pouvait reproduire par moulage. Ces "santons d'un sou" permettaient enfin à chacun de posséder sa propre crèche.

Quels santons dans la crèche : il n'y a pas de règles précises. Pour les vrais puristes, il est à signaler que la Sainte Famille doit être installée quelques jours seulement avant Noël, que le santon qui figure Jésus ne doit être mis que le 24 décembre à minuit et que les Rois Mages n'apparaissent que le jour de l'Epiphanie. Dernier détail, les membres du clergé ne sont logiquement pas représentés dans la crèche puisque l'église est née après Jésus. Sachez seulement qu'il existe plusieurs familles de personnages, nous ne pourrons tous les citer tellement ils sont nombreux.

  • Les Valets : L'aubergiste qui avait refusé de loger la Sainte Famille, il est honteux et se cache. Le ravi (simple d'esprit) qui émerveillé lève les bras au ciel, le Pistachié qui a peur de tout et Giget le bègue
  • Les Bergers : Ils sont très importants puisque c'est à eux que la bonne nouvelle fut annoncée en premier par l'ange Boufaréou (aux joues gonflées). On trouve le berger et son chien, le berger couché, le berger qui porte un agneau... et les moutons, chèvres...
  • Les Villageois : Parmi eux, on distingue le meunier, le boulanger, le paysan, la lavandière, la femme à la cruche...
  • Les Vieux et les Enfants : Plus lents dans la procession qui mène au lieu de la naissance, on trouve la vieille à la chaufferette, le bûcheron et sa femme venus des Pastorales, on a aussi Jourdan, Roustide, Grasset et Grassette. Pour les enfants, on trouve généralement l'enfant aux fruits, la femme à l'enfant.
  • Les Gagne-petit : Parmi cette famille nombreuse, on distingue le chasseur, le pêcheur à la ligne, le ramoneur qui venait chaque année de Savoie, le vitrier, le chiffonnier, la vendeuse d'escargots, l'aveugle et l'enfant, les bohémiens, le vagabond...
  • Les Citadins : Des métiers des villes (commerçants et artisans) ont également été représentés, on peut citer en particulier la poissonnière, le portefaix, la bouquetière, le porteur d'eau, le rétameur, venus de la Pastorale, citons aussi le rémouleur et le cabaretier (Bartoumiou) qui seront guéris de leur ivrognerie en arrivant devant la sainte étable...
  • Les Notables : Parmi eux arrive en bonne place le maire accompagné du garde champêtre.
  • Les Porteurs de présents : Ces derniers sont représentés chacun avec un présent qu'ils amènent à l'enfant pour sa naissance. On trouve plusieurs personnages dont la spécificité réside dans le présent qu'ils portent. On a le porteur ou la porteuse de : oie, poule, lapin, vin cuit, fougasse, morue, fromage...
  • On trouve les musiciens, parmi eux on a principalement le tambourinaïre, le joueur de vielle et d'accordéon. Parfois on trouve également plusieurs santons qui constituent une farandole...
  • Enfin et pour terminer, citons la présence de la fameuse Arlésienne qui pour ce grand événement daigne, contrairement à la légende, se montrer.

Au pays de Montbrun une santonnière Véronique Dornier à Brantes réalise les santons bleus: ses santons cheminent vêtus de toutes les nuances de la couleur céleste.

Les marchés de Noel

Au départ tradition de l'est de la France peu à peu les marchés de Noël se sont développés sur tout le territoire et notamment en Provence, terre des santons.

Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIVe siècle en Allemagne et en Alsace, sous l'appellation « Marché de Saint Nicolas ». Le premier document relatant un marché de Noël est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe, évoquant un « Striezelmarkt » qui a eu lieu à Dresde le lundi précédent Noël. Plus tard, la Réforme a perpétué la tradition en le rebaptisant « Christkindlmarkt » (marché de l'Enfant Christ) pour lutter contre le culte des saints. Le marché de Noël de Strasbourg date de 1570, celui de Nuremberg de 1628.

Les marchés de Noël et les marchés aux santons sont également nombreux dans notre région. Les santonniers proposent leurs créations ainsi que les artisans locaux.

Le marché de Noêl se déroulera le 21 décembre à Montbrun les Bains , de nombreuses animations seront proposées et comme l'an passée, à 21h se tiendra la messe animée.

Les traditions de Noël au Pays de Montbrun Les traditions de Noël au Pays de Montbrun

Publié le: 17 décembre 2008

Dernière modification le: 10 décembre 2010

Auteur: OT Montbrun

Photos:

Partager sur Facebooktweeter cette page